Une dizaine de militants islamistes radicaux ont investi mercredi matin l’Institut des langues Bourguiba à la cité El Khadra de Tunis, provoquant une bagarre pour tenter d’empêcher la tenue d’une mise en scène du buzz planétaire en ligne “Harlem Shake” organisée par les étudiants.

A l’arrivée des intrus, les étudiants de l’Institut des langues ont commencé à scander “Dégage ! Dégage !”, déclenchant des affrontements à coups de poings, a constaté une journaliste de l’AFP.

Nos frères sont tués en Palestine par les Israéliens, et vous, vous dansez!“, a lancé l’un des assaillants, vêtu d’une tenue militaire et tenant à la main un cocktail Molotov qu’il n’a pas utilisé.

Finalement, les militants islamistes ont quitté les lieux et les étudiants ont pu filmer leur “Harlem Shake”.

La cité El Khadra de Tunis est un bastion de la mouvance radicale salafiste. De nombreuses pages proches de ce courant et d’autres groupes islamistes ont dénoncé le “Harlem Shake”, le jugeant indécent et non-conforme à l’islam.

L’une de ces vidéos, réalisée samedi dans la cour d’un lycée de Tunis, avait déjà provoqué la colère du ministre de l’Education, Abdellatif Abid, qui a ordonné une enquête.

En réaction, le site de son ministère a été piraté et un appel a été lancé sur les réseaux sociaux pour la tenue d’un “Harlem Shake” géant vendredi devant le ministère de l’Education.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.