leco-revue

Chaque semaine, nous essayerons, dans cette chronique, de résumer l’actualité économique nationale, afin d’avoir une vue d’ensemble et ne pas se noyer dans la masse gigantesque d’informations disponibles et de pouvoir, assurer ainsi, le suivi des projets annoncés.

Lundi 31

L’année 2012 a la peau dure, elle nous offre encore un dernier lundi, et puisque en cette fin d’année beaucoup de touristes passent leurs vacances dans les hôtels, il est intéressant de savoir que le tourisme, n’arrive toujours pas à atteindre les chiffres de l’année 2010, avec notamment des rentrées en baisse de 14,2%.

Pendant les fêtes, Nous, on s’appelle et on s’envoie des SMS. Qatar Telecom, elle, s’offre plutôt 15% supplémentaire de Tunisiana, et atteint ainsi 90% de son capital. On apprend que cette affaire a été négociée de gré à gré alors que l’Etat avait lancé un appel d’offre en juillet et avait promis que Qtel ne pourra pas augmenter sa participation. Dernière trahison de l’année ?

Pour bien finir l’année, Tunisair annonce un résultat déficitaire de 72 Millions de Dinars pour le 1er semestre 2012 et sollicite l’aide de l’Etat pour améliorer sa situation.

Mardi 1

Puisque, légalement ce jour n’est plus férié, on en profite pour connaitre les détails du budget de l’Etat grâce à un travail magnifique d’Amine Khechine qui œuvre pour l’OpenGouv.

Mercredi 2

On ne pouvait pas commencer l’année sans parler du “sheratongate”. L’affaire qui mêle dépenses ostentatoires et malversations financières fait le choux gras des réseaux sociaux et des médias. Ce qui nous intéresse ici, c’est la gestion des deniers de l’Etat surtout concernant le Million de Dinar de dons offert par la Chine et non déclarés au Trésor public. Dans d’autres cieux, le ministre en question aurait démissionné depuis belle lurette. Je voulais juste ajouter une touche personnelle et rappeler à notre ministre que plus de 5000 enfants sont à la rue en Tunisie. Quel message vous leur apportez en agissant de la sorte ?

Plus inquiétant, la situation toujours bloquée aux frontières libyennes. les patrons sont obligés d’utiliser les voies maritimes pour acheminer leurs marchandises ce qui augmente les frais de production et baisse la compétitivité de nos produits.

jeudi 3

Autre buzz de la semaine, le ministère de la culture qui voit son budget baisser de 4,7% par rapport à 2012 et de 41% par rapport à ce que lui offrait l’ancien régime. Pourtant le ministre de la culture promettait que son budget ne baissera pas. Entre temps, le budget du ministère des affaires religieuses augmente de 13% et le gouvernement annonce fièrement la création d’un office national du « Haj » et de la « Omra » au pays qui héberge notre bon vieux dictateur…

Tandis que 15 000 touristes passent la nuit du nouvel an chez nous, la STEG lance un cri d’alarme concernant le vol de câbles en cuivre, activité hautement rentable malgré son danger. Ainsi deux voleurs sont morts par électrocution dans le gouvernorat de Béjà. Ce phénomène s’explique par le prix du cuivre qui a grimpé en flèche ces dernières années (15 000 DT la Tonne).

On ne peut même pas se consoler avec un verre de lait chaud, puisque la pénurie continue malgré les importations du lait slovène. Le gouvernement annonce que 4 millions de litres vont être importés de Turquie. Ironie du sort, cette annonce intervient au moment ou Saida Agrebi, L’ancienne présidente de l’Organisation Tunisienne des Mères, se fait décorer dans ce pays et parvient à rentrer à Paris sans encombre…

Vendredi 4

Le ministère du développement régional et du plan présente son rapport sur la conjoncture économique des 11 premiers mois de 2012 et annonce plus de 103 projets industriels dont le coût dépasse 5 MD dans les régions défavorisées.

Les compensations pour les produits céréaliers représenteront 75% du montant alloué aux compensations des produits alimentaires soit 1017 MD.

L’Agence Tunis Afrique Presse (TAP) annonce que le solde du compte courant du Trésor Public est estimé à 126 MD alors que les salaires de la fonction publique sont estimés à 600 MD. Le secrétaire de l’Etat aux finances, Slim Besbès affirme qu’il n’y aucun danger et que les liquidités seront disponibles à temps pour le déboursement des salaires grâce à des rentrées fiscales et de crédits.

Ca va aller, il y a encore de l’argent à piller, et les élus le savent bien, et sont près à tout pour nous le montrer, puisqu’ils ont réussi à contourner une décision du Tribunal Administratif, qui a interdit au président de l’ANC de fixer les salaires des députés.

Surtout ne laissez aucune miette à Rdeyef!

Et Bonne Semaine!

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.