better-together

Le 19 décembre à Bizerte aura lieu une rencontre pour créer du lien entre le gouvernement tunisien, la société civile et le secteur privé, afin de créer de façon durable de l’Open Data, de l’e-participation et des projets de e-services en Tunisie.

L’opportunité

Un gouvernement transparent est un atout pour la Tunisie. Le secteur des TIC peut être renforcé par le biais des nouvelles entreprises créées par de jeunes entrepreneurs afin de répondre aux besoins spécifiques des Tunisiens quant à la transparence, l’e-participation et les e-services. Ceci peut également engendrer un développement économique avec des créations d’emploi.

Les solutions développées par ces entreprises peuvent créer une plus grande confiance dans le gouvernement en développant une plus grande responsabilisation (accountability), un meilleur engagement citoyen et de meilleurs services publics.

Les donneurs internationaux, comme la Banque mondiale, le PNUD et l’USAID ont observé les avantages de cette action et subventionnent le travail autour de la mise en place de gouvernements plus transparents. Par ailleurs l’Open governement peut devenir une nouvelle norme internationale pour la légitimité des gouvernements si le Partenariat Open Government poursuit sa tendance actuelle – 58 pays en un peu plus d’un l’année!

Le but

L’enracinement de l’Open governement se distingue par trois points : l’appropriation locale; une forte implication des pouvoirs publics, de la société civile et du secteur privé, et de solides relations de travail entre ces trois entités. OpenGov: Ensemble c’est mieux! réunira en Tunisie les défenseurs du gouvernement tunisien, les idéalistes de la société civile et les innovateurs du secteur privé en vue de créer une dynamique communautaire avec la capacité à travailler ensemble. La rencontre permettra de poser les bases de la terminologie commune et des explications sur l’Open governement, ainsi qu’un mécanisme qui permettra aux participants de discuter des projets actuels et futurs.

Les résultats

La rencontre permettra de consolider les liens entre les participants et offrira à la Tunisie les clefs pour mettre en action, à l’échelle locale, les opportunités de l’Open Governement. Les projets auront plus de chance de s’enraciner et de se développer, tout en impliquant un large panel d’organisations et d’individus, impliqués dés le départ, du fait de l’échange d’idées et de la mise en place de nouvelles relations lors de la rencontre.

Les organisateurs

Wayne Moses Burke a créé l’Open Forum Foundation, une fondation à but non lucratif ouverte à Washington, DC, afin de relier les citoyens et le gouvernement. Il a été impliqué dans le processus de Open governement du gouvernement américain, depuis qu’il a été lancé par le président Obama en 2009. Wayne Moses Burke a également conçu et animé dees evenements collaboratifs et innovants avec la Moldavie e-Government Center, le Département d’État américain,
l’USAID, la Banque mondiale et la NASA. Plus d’informations sur Open4m.

Imen Ameur est le directeur général de l’IA Consulting, une société tunisienne qui met l’accent sur l’amélioration de la gouvernance et de l’e-gouvernance dans les secteurs public et privé. Elle agit souvent en tant que pont entre le gouvernement, la société civile et les entreprises intéressées , et est toujours à la recherche de moyens pour améliorer la situation de la Tunisie.

Contactez Imen Ameur à im.ameur @ gmail.com ou Wayne Moses Burke wayne@open4m.org.

Le projet est spécifiquement conçu pour éduquer et connecter les participants en utilisant un format structuré qui leur permet d’entrer activement en contact avec les intervenants et entre participants. Ce format a été développé dans la Silicon Valley et a été étroitement associé avec l’univers de l’Open governement et celui de l’innovation aux États-Unis.

⬇︎ PDF

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.