Deux “patrouilleurs” P350, de 35 mètres et d’une valeur de 16 million d’euros, ont été rendus à la Garde Nationale Tunisienne pour la soutenir dans sa “lutte contre l’immigration clandestine et pour mieux surveiller les côtes tunisiennes.” La ministre de l’Intérieur Anna Maria Cancellieri qui a reçu son homologue tunisien Ali Larayedh le 1er décembre 2012 a souligné qu’il s’agit : “ d’outils très efficaces pour lutter contre le trafic d’êtres humains”.

Selon un accord conclu entre le gouvernement Essebsi et Berlusconi en Mai 2011, à ces deux patrouilleurs, l’Italie va en ajouter un troisième de 6 million d’euros.

A noter aussi que conformément au même accord, l’ex-ministre italien de l’intérieur Roberto Maroni a livré à son homologue de l’époque Habib Essid quatre patrouilleurs d’une valeur d’environ 4.4 millions d’euro qui serviront à partouiller les côtes tunisiennes.

Ci-dessous un storyboard qui récapitule l’historique de cet accord :

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.