Crédit Photo ® Sara Prestiani

Les migrants sont, partout dans le monde, une population fragile. Bien souvent ils quittent leur pays d’origine pour des raisons économiques. Ils finissent toujours par venir grossir les rangs de la main d’oeuvre pauvre de leur pays d’accueil.

La situation n’est pas différente en Libye. Mais il faut ajouter à la situation précaire de ces migrants les conséquences de la guerre. Une guerre qui a eu pour effet d’attiser les tensions. Si bien que sous prétexte de contrôler l’immigration illégale une traque aux migrants d’Afrique subsaharienne s’est mise en place. Parqués dans des camps, rackettés, mal-traités, ces réfugiés se retrouvent coincés dans un espace de non-droit et aucune juridiction compétente ne semble prendre en charge leur situation.

La Fédération International des Droits de l’Homme s’est rendue sur place et a visité plusieurs camps de rétention/détention avant de rédiger un rapport sur la situation.

Version française :

⬇︎ PDF

Version arabe :

⬇︎ PDF

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.