Je vous avais promis un article mais j’ai décidé de le condenser en quelques lignes afin de ne pas vous “prendre la tête” avec ça ..Et je précise que les propos qui vont suivre n’engagent que moi et je les assume pleinement et entièrement ..

Enigme ? J’ai employé ce terme parce que j’ai rencontré plusieurs personnes qui n’ont encore rien compris au résultat de cette belle équation Doustourna dont le résultat a donné un chiffre. un seul : ZERO (siège)

La génèse :

– L’association ” Le manifeste du 20 Mars ” est nee, parmi tant d’autres , pour creer un bloc fort de la societe civile dont le but était de travailler sur un projet de constitution qui serait proposé aux listes ( partis et indépendants) .

– A l’époque , il était hors de question ( de la bouche de Mr Ben Mbarek lui-même ) de se présenter à une quelconque liste et l’idée de former un réseau encore moins .Des déplacements avaient lieu ici et là , en Tunisie pour faire de la pédagogie, de l’information aux non-initiés afin de les sensibiliser sur l’enjeu de ces élections et du rôle crucial qu’une constitution pouvait avoir sur l’avenir d’un pays , en l’occurrence le notre …

– Juillet 2011 ,à Mahdia , 350 personnes ( d’autres associations se sont jointes ) se sont réunies pour pondre une première constitution Version 1.0 . Version modifiable, sujette à des modifications et proposée sur le net afin que tout le monde puisse y apporter ses commentaires. Et tout cela dans une ambiance collégiale, bon enfant et surtout citoyenne et dénuée de calculs en coulisse (du moins c’est ce que j’ose espérer). Idée on ne peut plus avant-gardiste dans un pays où des gamins doivent se taper 10 kilomètres pour aller apprendre à devenir chômeur .

Création de DOUSTOURNA : La décision (tardive de se présenter et surtout de préparer des listes qui tiennent la route)

– Ramadan , Aout 2011 , la boule de neige qui a grossi et roulé , roulé , jusqu’à permettre aux ténors ( qui se comptent sur les doigts d’une seule main ) d’être présents dans quasi toute forme de média ,de prendre leur “bâton de pèlerin ” et de mettre l’accent presqu’ exclusivement sur l’article 1 ( sur 250 environ ) .

– Entre temps, la machine Doustourna a été mise en place par des gens, dont plusieurs ont mis leur vie familiale et professionnelle entre parenthèses pour mener à bien ce projet..

Jusque là tout va bien ….ou presque .. ,

Et là, je ne vais pas prendre de gants pour dire ce qui suit :

– Le réseau a travaillé dans une logique de parti ( sans en avoir l’expérience ni les moyens ) . J’ai souvent entendu des électeurs parler du parti Doustourna .

– Les listes se sont créées à « la va- vite » . La plupart des colistiers ne se connaissaient pas et étaient incapables de s’appeler par leur nom …

– La logistique et les erreurs monumentales dans les préparations des outils « marketing » ont fait preuve d’une légèreté inégalée. Exemple, à Bizerte, Photo de candidat ne correspondant au nom et j’en passe …

– Le bureau exécutif a ignoré les remarques et conseils qui auraient pu éviter ces erreurs..

– Sauf erreur ou omission de ma part, à part Jaouher Mbarek , Ezzedine Hazgui , Dalila M’sadek , Souhir Fourati on a vu aucun visage , aucune autre personne dans les plateaux télés et autres médias . Doustourna , presqu’une affaire familiale … Et pourtant,le vivier Doustourna regorgeait de personnalités plus ou moins importantes dans leurs villes qui auraient très bien pu avoir l’occasion de s’exprimer . Je suis désolé mais je ne comprends toujours pas cette stratégie du monopole.

– Jaouher Ben M’barek na pas cessé de parler en arabe littéraire en utilisant des termes très techniques s’adressant à un auditoire averti et convaincu .. Que dire du citoyen lambda qui avait besoin qu’on lui explique « bel fella9i » à l’instar de ce qu’a fait Ennahdha en jouant une proximité , une vraie proximité que j’ai tant décrite dans de précédents articles …

– Il se dit aussi en coulisse que certains membres de partis auraient voulu utiliser ce projet de constitution mais leurs « généraux » n’ont pas jugé bon d’accorder une importance à ces suggestions. Il est vrai que des marchandages allaient bon train pour se partager les postes dans le prochain gouvernement …

Les erreurs que j’ai énumérées ne prouvent pas que si elles n’avaient pas été faites , Doustourna aurait gagné quelques sièges . Quoique ,avec 300 voix d’écart avec le PDP , parti historique , peut être que ..

Ennahdha était gagnant d’avance. C’est un résultat logique et qui, avec du recul ne me surprend pas..

Conclusion :

Enigme ou inéluctable échec ?

Que va faire Doustourna après ces élections ?

Que va faire l’association le manifeste ?

Je sais qu’une réunion s’est tenue hier pour faire le bilan et parler de l’avenir ..Ne dit-on pas que celui qui ne se trompe pas n’apprend pas ?

Mon petit doigt me dit que de logique de parti ce réseau va finir par en devenir un malgré ce que l’on dit.

Pour mémoire, j’ai voté pour Doustourna car ma femme et ses ( mes ) amies se sont présentées à une liste ..

Je me suis donc senti le droit et le devoir d’exprimer ici mon avis ..

On ne peut pas dire que Doustourna qui a ramassé 20, 25 000 , ou, au plus 30000 voix ( dont 16 ou 17000 sur Tunis) sur 12 listes et sur 4 millions de votants a gagné quand l’équation a donné pour résultat le chiffre ZERO .

Juste de quoi remplir un stade . Un petit stade de football …

Et pour me répéter, je dirais à ceux qui prétendent avoir gagné et qui n’ont pas lu mes précédents posts qu’on ne peut pas dire « L’opération a réussi mais le malade est mort » …

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.