On avait publié que Rached El ARBI était transféré aux urgences de l’hôpital militaire du local de Nawaat ou il avait entamé une grève de la faim deux jours auparavant avec un nombre de blessés et activistes.

On apprend que jusqu’à 10h du soir (2 heures après le transfert), Rached El ARBI est encore sur le brancard et n’est pas encore réellement admis aux urgences.
Nous avons aussi appris que sa Maman est contrainte à signer un engagement de payement pour l’ensemble des frais que cette opération va cautionner.

Ajoutant à cela le discours de BCE, une ambiance de colère règne ici… Je ne dirais pas plus, je garde ma rage au plus profond de moi même pour le moment.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.