Mise à jour du 15/12/2011 Le tortionnaire “chiboub” un des gardiens que Samir Metoui accuse de l’avoir torturé l’a menacé de mort et des responsables de la direction générale des Prisons et de la Rééducation informent Samir qu’il sera transféré de nouveau en prison.

Mise à jour du 06/10/2011 – Après avoir réussi a discuter directement avec Samir Metoui il nous a informé qu’il est encore victime d’une torture psychologique continue infligée par les meme bourreaux qui l’ont violé et torturé physiquement Fouad Ouali un gradé de la direction génerale des prisons, Iskander Nabli, Sofiene et Chiboub qui sont encore les gardiens chargé de le surveiller

Mise à jour du 29/09/2011

Le scandale suscité par l’histoire de Samir El Métoui, un jeune détenu, atrocement torturé après la “révolution” par les agents de la police à coups de matraque et de crosse le condamnant à une invalidité à vie; tout son corps a été fracassé, Samir ne marche plus, n’urine plus, ne défèque plus normalement toutes ses fonctions vitales et même génitales ont été définitivement altérés, commence à faire réagir aussi bien les médecins que les autorités. Les lourdes menottes qui l’enchaînaient à son lit d’hôpital ont été ôtées et le dialogue s’est entrouvert avec le ministère de la Justice qui va prévoir une réduction de peine . Cette mesure reste insuffisante car le retour de Samir en prison est inenvisageable dans l’état où il est. Par ailleurs, les agents qui assurent la garde de Samir à l’Hôpital ont eu des réactions hostiles avec la mère de ce dernier après son témoignage, nous craignons une vengeance sur Samir ou sur sa famille, surtout qu’il dit avoir reconnu l’un de ses tortionnaires Skander El Nabli roder autour de sa chambre. L’hôpital doit être un lieu neutre où les malades se rétablissent en toute sécurité et assumera la responsabilité d’un quelconque incident ou agression qui peut survenir !!!!!!! Nous lançons également un message de solidarité avec Salwa la mére de Samir qui n’a cessé de se battre courageusement pour rendre Justice à son fils, elle est actuellement dans une situation très précaire, elle a vendu tous ses bien pour engager des avocats et payer une partie des soins .Son fils étant complètement dépendant d’elle, Salwa a arrêté de travailler , n’a plus de revenu et risque de se faire virer de chez elle…

Le numéro de Salwa est le 24229321 pour ceux qui veulent aider la mère de Samir dont la situation est très précaire, elle a arrêté de travailler pour s’occuper de son fils complètement invalide, elle est dépassée par les frais des avocats et des soins… elle risque d’être renvoyé de chez elle parce qu’elle ne peux plus payer le loyer..

Samir Abdel Naser El Métoui, âgé de 30 ans, est actuellement à l’hôpital Charles Nicolle de Tunis et se trouve dans un état de détérioration extrêmement alarmant. Détenu en prison pour vol, il a été hospitalisé aux services d’urgences de Charles Nicolle suite à une grave crise d’hyperglycémie. En avril 2011, il a essayé de fuir de l’hôpital. Cette tentative d’évasion lui a valu un châtiment d’une exemplaire cruauté par les agents et les tortionnaires des forces de l’ordre (d’après le témoignage la torture a eu lieu à l’hôpital même).

Sous l’effet de la plus sauvage des tortures Samir a été admis en réanimation, il s’en est sorti avec un triste bilan de cinq fractures au niveau de la jambe droite et de déchirures au niveau des conduits urinaires. La partie génitale n’a pas été épargné non plus, en effet, on lui a écrasés cyniquement les testicules, le condamnant ainsi à une impuissance à vie. Le sadisme de ces bourreaux va jusqu’au viol par matraque, provoquant un éclatement de son anus. Il est à présent réduit à faire ses besoins à travers une ouverture intestinale, qui lui inspire une répugnance insupportable à chaque prise de repas.

En plus des handicaps physiques indélébiles, Samir est un jeune homme gravement traumatisé et désespéré, son avenir est détruit, il se sent selon ses dires “inhumain”.

Incapable de bouger suite à ses nombreuses fractures, surveillé nuit et jour par les gardiens de la police, Samir est tout de même menotté, enchaîné, à son lit d’hôpital depuis bientôt 7 mois au risque de perdre également l’usage sa jambe gauche.

L’association Liberté et Équité et l’Association de Lutte contre la torture ont été alertées et suivent juridiquement son dossier. Cependant, des mesures d’urgence doivent être prises immédiatement car son état de santé se dégrade à vu d’œil; il refuse de s’alimenter et souffre de douleurs lancinantes. Nous lançons un appel aux médecins et au personnel de l’hôpital Charles Nicolle, et en particulier à ceux du service d’orthopédie pour leur rappeler l’éthique qu’exige leur profession et leurs responsabilité envers leurs patients qu’ils soient détenus ou pas. Nous dénonçons la négligence médicale que subit Samir, l’insécurité quasi permanente dont il est victime au sein même de l’hôpital et l’indifférence bienveillante de l’équipe médicale face à la violation de ses droits les plus élémentaires. On lance un cri d’alarme aux militants des droits de l’homme, aux responsables de l’hôpital Charles Nicolle et à la société civile car Samir est loin d’être un cas isolé.

Sa mère dont la vie est complètement bouleversée , est épuisée ne cesse de réclamer, en vain, à la Justice la révision du procès de son fils.

Dénonçons ces pratiques! Réagissons et Agissons avant qu’il ne soit trop tard !

Nous avions contacté Winston Smith de Nawaat en premier lieu à propos du cas de Samir et de la video documentant son état de santé et les traces de torture, il nous a dirigé vers Liberté Equité….Le cas de Samir a fait l’objet d’une conférence de presse ce Lundi 26 septembre, organisée par l’association Liberté et équité avec la vidéo à l’appui

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.