Cet appel ne s’adresse pas aux laïcs, ni aux islamistes, il ne s’adresse pas aux communistes, aux socialistes ou aux libéraux. Il ne s’adresse ni aux jeunes, ni aux vieux, encore moins aux hommes ou aux femmes.

Cet appel s’adresse au Tunisien, à vous, à moi, à eux.

Cet appel s’adresse à un peuple, une nation. Il s’adresse à une identité, à un drapeau.

Cet appel, c’est celui des familles de toutes les personnes arrêtées injustement, torturées, voire assassinées durant ces dernières années, surement la vôtre d’ailleurs.

Cet appel, c’est celui de vos enfants qui aspirent à avoir une scolarité telle qu’elle leur permettra de travailler dans l’avenir et de devenir parents.

C’est l’appel de ceux qui ont faim et qui regardent le ventre creux des industriels voler leur terre.

C’est l’appel de cet enfant qui, en pleine canicule est forcé de vendre du pain ou des fruits au bord de la route pour acheter un yaourt ou du lait.

Cet appel c’est celui des 300 morts dont nous avons oublié les noms, celui de leurs familles qui acceptent le deuil en se disant que leurs enfants sont morts pour la liberté.

Cet appel, c’est celui d’adolescents qui croupissent en prison pour 20 ans parce qu’un soir, ils ont fumé un joint.

Cet appel c’est celui des millions de Libyens qui ont osé lutter parce qu’ils ont cru en nous, et qui luttent encore parce qu’on leur a fait croire que c’était possible.

Cet appel, c’est celui d’un père qui n’avait que 10dt pour égayer le WE de son enfant mais qui se les ait vu voler par un policier posté à un feu rouge, l’appel d’un malade qui n’a pas pu être hospitalisé parce que quelqu’un aurait été admis à sa place.

L’appel d’un bachelier qui n’a pas pu avoir l’orientation de son choix parce que le fils de quelqu’un d’autre lui aurait pris sa place.

Qui de nous n’est pas concerné ?

Qui n’a pas subi en baissant la tête parce qu’il ne pouvait pas en être autrement ?

Qui n’a pas mis sa dignité de coté et n’a accepté ce qui pourtant était contraire à ses valeurs ?

Cet appel c’est celui d’un de vos amis, d’un de vos voisins, c’est d’ailleurs surement le vôtre, l’appel d’un avenir meilleur, celui de vos enfants.

Cet appel, ce n’est pas celui de la rue, non. Cet appel, c’est celui de la Tunisie…parce qu’un pays, ce n’est pas un gouvernement, c’est avant tout un peuple.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.