Dessin de Z

Il était une fois, dans un petit pays lointain  un souverain qui était droit, honnête et correct avec son peuple, qui a son tour l’adorait et le vénérait. Ce pays était fameux avec sa production de farine, il était classé  premier mondialement de ce fait le peuple vivait aisément et ne manquait de rien : les richesses étaient repartis équitablement,  le taux de chaumage était minime et son altesse veiller à nourrir les pauvres et soigner les malades.

Tout le monde travaillait dans la production de farine : les hommes, les femmes et même les adolescents et les enfants. Son altesse royale avait une famille formidable, ils étaient gentils honnêtes et bons et veillaient au bonheur du peuple aussi.

Ce pays était un exemple dans la démocratie (malgré son système de royauté) et  la consécration des libertés, en effet, le peuple avait la liberté d’expression et pouvait critiquer son roi sans avoir peur d’atteinte à son bien-être bien au contraire le roi offrait un séjour 5 étoiles au meilleur hôtel du pays ‘Maison de la Tante’ a celui qui le critiquait justement (une critique constructive) car  son altesse voulait toujours s’améliorer et était tout le temps a l’écoute de son peuple.

Un jour, un jeune homme qui avait marre de travailler dans la production de farine, brula son champ de blé et se brula par accident. La mort de ce jeune homme servit de prétexte à une bande de malfaiteurs de semer la pagaille dans ce pays bien tranquille. En effet, ils décidèrent que la production de farine ne leur convenait plus et par conséquent, ils commencèrent  une vague de protestations qui s’élargissait de jour en jour avec les gens qu’ils réussirent  à berner  et  joignit leur cause.

Chaque jour passant, le chao  prenait le contrôle du pays et dans les rues on entendait les cris du peuple enragé  ‘dégage, dégage, dégage ‘, mais que se passait-il dans ce pays qui jadis était calme et paisible ?? comment ce peuple ingrat osa se révolter contre son bon souverain ??

Son altesse voyant l’état de son pays et les protestations de son peuple adoré eut le cœur brisé et décida de quitter le pays et céder son titre.

Le roi, triste, larmoyant et déçu réunis sa famille et quitta le pays en laissant son bras droit dans le pouvoir.

Le peuple voyant son roi partir se calma un peu et essaya de s’adapter avec le nouveau roi, mais les malfaiteurs ne voulaient pas que le pays retrouve son calme et sa tranquillité.

Ils commençaient à protester de nouveau et voulaient détrôner le roi, ils utilisèrent leurs fameux cris et le mot ‘ dégage’ se réverbérait sur les murs du pays, mais cette fois le roi était plus tenace et leur protestations furent en vain, alors ils décidèrent d’occuper la place du château royale jusqu’à obtention de leur demandes. Ils restèrent  devant le château et stoppèrent les activités  de la cour royale.

Le roi devint contraint de se plier aux demandes du peuple et céda son poste après avoir parlé aux manifestants en essayant de semer la zizanie entre eux, il réussi a les déstabilisés et ils décidèrent de stopper les protestations vu qu’ils détrônèrent le roi.

Le calme repris dans le pays et la production de farine repris d’une façon spectaculaire, les semeurs de troubles se calmèrent  aussi pour un temps mais hélas c’était juste le calme avant la tempête.

Ils reprirent les rues et les protestations mais le nouveau roi était très futé et  refusa de céder a la pression .Il gagna la sympathie du peuple et le tourna contre les malfaiteurs. Peu à peu le nouveau roi révéla son vrai visage et utilisa la force excessive contre toute personne qui osa le critiquer ou protester ces décisions et le peuple commença à regretter son bon souverain.

Les pratiques violentes continuèrent jusqu’à atteindre un niveau insupportable, le peuple avait peur de parler, de sortir dans les rues et de respirer, il était obligé de travailler dans la production de farine et il n’était plus permis de choisir un autre travail.

‘O bon souverain ou êtes vous ?? ’Le peuple pleurait son roi jours et nuits mais c’était trop tard !!!

*La chanson de Cesaria Evora ‘Petit Pays

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.