Par Anonyme,

Cher concitoyen musulman mais sympathisant islamiste, tu penses être dans l’esprit de l’islam en souhaitant voir les islamistes au pouvoir. En es-tu sûr ?

  • 54.17. Nous avons fait du Coran une œuvre facile à comprendre pour qu’il serve de rappel. Seulement est-il quelqu’un pour méditer ce rappel?

Ouvre le coran !
Juste après la Fatiha, par quoi commence le coran et quel est le premier message ?

Les 19 premiers versets (hormis le premier 2.1. Alif – Lâm – Mîm.) classe les gens, selon leur rapport à la religion en 3 catégories :

Catégorie 1 : Les croyants (4 Versets)

  • 2.2. Voici le Livre qui n’est sujet à aucun doute. C’est un guide pour ceux qui craignent le Seigneur,
  • 2.3. ceux qui croient à l’invisible, qui s’acquittent de la salât et qui effectuent des œuvres charitables sur les biens que Nous leur avons accordés,
  • 2.4. ceux qui tiennent pour vrai ce qui a été révélé à toi et à tes prédécesseurs et qui croient fermement à la vie future.
  • 2.5. Ce sont ceux-là qui suivent la voie tracée par le Seigneur, ce sont ceux-là qui connaîtront le vrai bonheur.

Catégorie 2 : Les Infidèles (2 Versets)

  • 2.6. Quant aux infidèles, il leur est égal que tu les avertisses ou que tu ne les avertisses pas. Ils sont rebelles à toute croyance,
  • 2.7. et Dieu a scellé leur cœur et leur entendement. De même qu’un voile leur barre la vue, et ils sont voués à un terrible châtiment.

Catégorie 3 : Les Supers-Croyants pseudos réformateurs (13 versets !)

  • 2.8. D’aucuns parmi les hommes disent : «Nous croyons en Dieu et au Jour dernier», alors qu’ils ne sont pas croyants.
  • 2.9. Ils cherchent seulement à tromper Dieu et les véritables croyants, mais en réalité ils ne trompent qu’eux-mêmes, sans en avoir conscience.
  • 2.10. Ces gens-là ont le cœur rongé par un mal profond que Dieu laisse s’aggraver, de même qu’un châtiment douloureux leur sera infligé, pour prix de leur mensonge,
  • 2.11. car lorsqu’on leur dit : «Ne faites pas de mal sur la Terre !», ils répliquent : «Nous ne sommes que des réformateurs.»
  • 2.12. Qu’y faire? Ce sont des êtres malfaisants, mais ils n’en ont pas conscience.
  • 2.13. Et lorsqu’on les invite à croire en Dieu, à l’exemple des vrais croyants, ils s’écrient : «Quoi ! Vous voulez que nous croyions, comme croient ces insensés?» Hélas ! Ce sont eux les insensés, mais ils n’en ont pas conscience.
  • 2.14. Cependant, lorsqu’ils rencontrent des croyants, ils leur disent : «Nous sommes des vôtres», mais, dès qu’ils se retrouvent avec leurs démons, ils se déclarent des leurs en disant : «Nous sommes avec vous. Nous ne faisions que nous en moquer, rien de plus.»
  • 2.15. C’est Dieu qui les tournera en dérision le moment venu mais, en attendant, Il les laisse divaguer dans leur égarement.
  • 2.16. N’ont-ils pas troqué la Vérité contre l’erreur? Ne se sont-ils pas fourvoyés en faisant ce marché de dupes?
  • 2.17. Il en est d’eux comme des gens qui auraient allumé un feu, mais à peine ce dernier jette-t-il sa clarté sur les alentours que Dieu en fait disparaître la lumière, les laissant comme aveugles, plongés dans les ténèbres.
  • 2.18. Alors sourds, muets et aveugles, ils ne peuvent plus retrouver la Voie du Seigneur.
  • 2.19. On peut les comparer aussi à des gens qui, au moment où les nues éclatent en pluie, tonnerre et éclairs, se mettent les doigts dans les oreilles, terrorisés par le fracas de la foudre et la menace de la mort. Ainsi, Dieu cerne les infidèles de toutes parts.
  • 2.20. Et peu s’en faut que l’éclair ne leur ravisse la vue car, à la moindre lueur, ils se mettent à marcher mais, dès que le ciel s’obscurcit, ils se figent. Or, si Dieu l’avait voulu, Il les aurait privés de l’ouïe et de la vue, car Sa puissance n’a point de limite.

Cher concitoyen musulman mais sympathisant islamiste, L’avertissement est clair. Des gens se faisant passer pour plus croyants que les autres, se faisant passer pour des « Moslihoun », qui ne sont que des « Mofsidoun », essayeront de tromper les croyants. Pourquoi le feront t-ils si ce n’est pour obtenir quelque chose. L’argent et le pouvoir sont des mobiles classiques, vieux comme le monde.

A quels domaines le coran peut t-il faire allusion lorsqu’il oppose Islah et fassaad ? Oui, dans quel domaines peut on parler de réformes ?

Cher concitoyen musulman mais sympathisant islamiste, le coran sera- t- il capable d’éveiller ta méfiance ? Est il possible que le coran, immédiatement après la Fatiha avertisse d’un danger qui n’a jamais existé ? Ou bien ce danger existe-t-il, a toujours existé et nous ne le voyons pas ? Ne devrais-tu pas croire le coran et te méfier des ceux qui se présentent comme des super croyants et te demandent quelque chose en échange ? « Voter pour nous et donnez nous le pouvoir », n’est ce pas quelque chose suffisamment motivante pour encourager des «Mofsidoun » à se faire passer pour des supers croyants ?

  • 54.22. Nous avons fait du Coran une œuvre facile à comprendre pour qu’il serve de rappel. Seulement est-il quelqu’un pour méditer ce rappel?

Appeler à faire le bien et appeler à s’éloigner du mal sont les principaux devoirs du musulman. Appeler seulement, sans rien demander en échange.

  • 50.45. Nous savons fort bien ce que disent les infidèles, mais tu n’as pas mission d’exercer sur eux une quelconque contrainte. Contente-toi d’avertir, par ce Coran, ceux qui redoutent la menace de Mes rigueurs !
  • 88.21. Rappelle-leur tout cela ! Car ton rôle se limite à le leur rappeler
  • 88.22. et tu n’as sur eux aucune autorité.

Oui, aucune autorité, aucune contrainte.
Est-ce difficile à comprendre ?

Cher concitoyen musulman mais sympathisant islamiste, regardes les problèmes de ta Tunisie.
Le coran parle t-il du chômage ?
Le coran parle t –il de recrutement ou de licenciement ?
Le coran parle t –il de formation professionnelle, de diplômes, d’enseignement primaire, secondaire ou supérieure ?
Le coran parle t il d’entreprises ? d’usines ?
Le coran parle t il de partis, de syndicats ?
Le coran parle t-il de tourisme ?
Le coran parle t-il d’industrie, de commerce international ?
Le coran parle t-il d’hôpitaux, de sécurité sociale CNSS ou CNAM ou autres?
Le coran parle t-il de police ? De sécurité, des pompiers, de l’administration et ses fonctionnaires ?
Le coran parle t-il des médias ?
Le coran parle t-il de la poste et des télécommunications ?
Le coran parle t-il des propriétés de l’état ?
Le coran parle t-il de budget de l’état ? Des impôts et de la TVA ? De la Douane ?
Le coran parle t-il d’incitation à l’investissement ? À la création d’entreprises ?
Le coran parle t-il des nouvelles technologies ?
Le coran parle t-il des routes, des ponts et des barrages ?
Le coran parle t-il de parlement, de président, d’élections et de constitution ?
Le coran parle t-il de développement régional ?

Dieu a t-il oublié de dire des choses dans le coran ?

  • 54.32. Nous avons fait du Coran une œuvre facile à comprendre, pour qu’il serve de rappel. Seulement est-il quelqu’un pour méditer ce rappel?

Cher concitoyen musulman mais sympathisant islamiste, médite les versets suivants. Sont-ils difficiles à comprendre ?

  • 16.89. Et le jour où Nous aurons suscité dans chaque communauté un témoin pour déposer contre eux, Nous t’amènerons comme témoin contre ces gens-là, en raison du Coran que Nous t’avons révélé, qui explicite toute chose et qui est aussi un guide, une miséricorde et une bonne nouvelle pour les musulmans.
  • 6.114. Chercherais-je un autre juge que Dieu, Lui qui vous a envoyé un livre détaillé ? Ceux qui ont déjà reçu l’Écriture savent qu’il émane en toute vérité de ton Seigneur. Ne te laisse donc pas gagner par le doute.
  • 6.38. Nulle bête rampant sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne vive en société à l’instar de vous-mêmes. Et Nous n’avons rien omis dans le Livre éternel. Puis c’est vers leur Seigneur qu’ils feront tous retour
  • 86.13. En vérité, ce Coran est un discours de décision
  • 16.64. Nous ne t’avons révélé ce Coran qu’afin que tu éclaires les hommes sur le motif de leurs différends, et pour qu’il soit aussi un guide et une miséricorde pour ceux qui ont la foi.

Cher concitoyen musulman mais sympathisant islamiste, j’ai bien peur que tu n’ais pas le choix.
Ou bien tu acceptes que dieu, dans le coran, n’a pas pensé qu’il y aurait des domaines qu’il pouvait omettre, où il ne serait pas un guide, détaillé, décisif, éclairant sur les différents entre les musulmans.
Ou bien tu acceptes le principe que là où Dieu ne s’est pas exprimé dans le coran, là où le coran n’est ni décisif, ni tranchant, ni détaillé, ni guide alors il s’agit obligatoirement d’un domaine qui ne fait pas partie de la religion mais du domaine des hommes et de la gestion de leur affaires courantes et terrestres.

  • 54.40. Nous avons fait du Coran une œuvre facile à comprendre pour qu’il serve de rappel. Seulement est-il quelqu’un pour méditer ce rappel?

Cher concitoyen musulman mais sympathisant islamiste, quant je me pose la question : La religion doit elle se mêler de la politique ? Doit-on donner de l’autorité à quelqu’un au nom de la religion ? Je trouve que le coran n’a rien omis, qu’il est décisif, détaillé, tranchant et qu’il est un guide et une miséricorde. Et si cela ne me suffisait pas, dieu m’avertit contre ceux qui se présentent comme plus croyants que les autres et qui se présentent comme des « moslihoun ».

  • 7.196. En vérité, mon Protecteur, c’est Dieu, qui a révélé le Coran et qui est le Soutien de tous les justes,

Cher concitoyen musulman mais sympathisant islamiste, regarde ce que réclame ta Tunisie et demande toi, sincèrement, est ce que ta religion répond à ce genre de préoccupations ? La politique, est ce Diin ou Donia ? Est-il honnête de faire croire que la religion répond à ces sujets ? Beaucoup parmi les sincères musulmans qui voteront islamistes ne le croient t -ils pas ? Ne leur a-t-on pas dit que l’islam régit tout ? N’est ce pas une tromperie ? Est – il juste et honnête que les partis qui se réclament de la religion gagnent des élections en maintenant des musulmans dans l’erreur ? N’est ce pas du « Nifak » religieux et politique ?

Cher concitoyen musulman sympathisant islamiste, pourquoi pense tu que ni dieu ni son prophète n’ont préconisé la création d’une structure religieuse, ni église ? Pourquoi le coran ordonne t-il que la religion ne donne aucune autorité ? Réfléchis et cherche laquelle de ces raisons ne serait pas applicable à un parti qui gouvernerait le pays au nom de dieu, du coran et de son prophète ?

Cher concitoyen musulman sympathisant islamiste, qui est tu entrain de suivre ? Dieu, son prophète et ceux qui l’ont précédé ou bien ceux qui lui ont succédé ? Que reste t –il comme paroles de Dieu dans les programmes islamistes si tu enlèves l’emballage, le packaging islamique, les barbes et les turbans ? Est il raisonnable de laisser des personnes faire dire ce qu’ils veulent à l’islam dans les domaines non religieux alors que le coran précise que dieu n’y a rien omis et qu’il y a explicité tout ce qu’il avait à dire ? Dans quel parti parmi les 8 partis islamistes penses-tu trouver la parole de Dieu ? Dans quel livre autre que le coran cherches-tu l’islam ? De quel droit prêches-tu et milites-tu au nom de dieu pours des motifs autres que ceux pour lesquels Dieu t’a demandé de prêcher et de militer ?

Cher concitoyen musulman mais sympathisant islamiste, regarde les problèmes de ta Tunisie et demandes toi sincèrement est ce qu’un gouvernement islamiste peut trouver dans l’islam des mesures qui puissent les résoudre ? Si les actions de ce gouvernement échouent dans les domaines où la religion ne dit rien, qui sera coupable ? Est-ce dieu qui échouerait par exemple dans le développement régional ou dans le développement des nouvelles technologies ? Que seras tu si tu n’es pas d’accord avec son action ? Un opposant ou un infidèle ? Qu’est ce qui sera plus fort, la loi ou la fatwa ? Qui d’autre que le prophète a-t-on accueilli avec « Talaa el Badr Aleyna » ? N’est ce pas la preuve que le chef politique est perçu comme un chef religieux ? N’est ce pas le signe d’une confusion dans l’esprit des musulmans sympathisants islamistes ? Ont-ils le droit d’en profiter ? Peut-on révoquer un chef religieux si sa politique économique ou sociale est mauvaise ? A tu des exemples sur cette planète, dans toute l’histoire, d’un pouvoir religieux qui accepte de partir suite à un échec ?

Cher concitoyen musulman mais sympathisant islamiste, veut tu voir les opportunistes se faire passer en masse pour de bons musulmans pour obtenir un travail dans l’administration, une nomination ou une autorisation ? Voudrais tu te méfier de ton voisin dans la mosquée et te de demander quelles peuvent être ses motivations ? Veux tu qu’on doute de ta foi parce que tu es sympathisant islamiste ? Veux tu qu’on doute de ta bonne intention lorsque tu fais ton devoir de musulman et que propages la bonne parole ? Veux-tu voir des propagandistes politiques monopoliser la parole religieuse ? Veux-tu créer d’autres motifs que la foi en Dieu pour prier et appeler à Dieu ? Veux-tu créer un autre système de récompenses à la foi autre que celui de Dieu ?

Cher concitoyen musulman mais sympathisant islamiste, comme la confusion qui règne dans l’esprit des sympathisants islamistes, veux tu qu’une confusion règne dans l’esprit de ceux qui s’opposeront politiquement au régime islamiste et à ceux qui ne seront pas satisfait de son action sociale et économique? Veux-tu prendre le risque d’éloigner du chemin de Dieu toutes ces personnes?

Cher concitoyen musulman mais sympathisant islamiste, n’as-tu pas vu comme les musulmans étaient unis du temps du prophète et comment ils se sont désunis après, en se ralliant à des clans religieux menés par autres que les prophètes de Dieu ? N’a tu pas vu comment la religion a été utilisée pour diviser les musulmans? N’as tu pas vu qu’ils se sont fait la guerre au nom de l’islam et comment ils se la font encore aujourd’hui ? A tu vu un conflit religieux entre les musulmans en Tunisie le 14 janvier ? As-tu vu comment les tunisiens étaient alors unis contre leur ennemis commun ? Ne vois tu pas comment la religion les divise aujourd’hui ? Veux tu que l’islam soit une source de division et de conflit entres les Tunisiens ?

Cher concitoyen musulman mais sympathisant islamiste, vers quels partis penses tu qu’iront ceux qui égorgent au nom de dieu, qui sont prêt à utiliser la violence et d’exercer des contraintes au nom dieu ? N’y a-t-il déjà pas des gens qui utilisent la contrainte au nom de Dieu, même contre des musulmans ? Dans quel parti seront t-ils le plus capables de prendre plus tard le pouvoir ? Veux-tu faire le premier pas dans cette direction ?

Cher concitoyen musulman mais sympathisant islamiste, comment veux tu que le coran tranche entre les musulmans et qu’il soit un guide si tu l’emmènes dans des domaines qu’il a refusé de traiter ? Crois tu que dieu, s’il l’avait voulu, n’aurait pas pu donner des recommandations politiques ? Veux tu jeter le coran et ta religion dans la bataille politique avec tous ses différents, conflits et luttes pour le pouvoir ?

Cher concitoyen musulman sympathisant islamiste, regardes autour de toi. Sans pétrole, les pays musulmans seraient tous pauvres. L’occident a la richesse, le savoir et la démocratie. Etudie leur histoire et tu verras que la séparation entre le religieux et le politique y est pour beaucoup.

Je n’ai aucune preuve sur la bonne ou sur la mauvaise foi des chefs islamistes actuels et futurs. Personne n’a le droit de juger de la foi d’un autre. Je sais que, dans cet article, je mets en doute leur intentions et même leur foi mais n’est ce pas normal en politique ? N’est ce pas normal de douter des intentions de quelqu’un qui demande le pouvoir ? Ne faisons nous pas de même avec tous les autres ? Mais eux, plus que les autres, ne se présentent ils pas comme plus musulmans que les autres et comme des réformateurs au non de l’islam dans des domaines où le coran ne se prononce pas ? Aurais-je douté de leur foi et de leurs intentions s’ils ne réclamaient pas le pouvoir au nom de Dieu ? La religion les protégerait elles déjà contre le doute et la critique ?

Nous avons tous le droit de souhaiter que dieu appuie nos actions, mais qui a le droit de le prétendre ? Sans support clair du coran, quel musulman sincère peut se permettre de ne pas douter que son action jouit de l’appui de dieu ? Comment, dans ce cas, osent-t ils se permettre de tout faire pour en convaincre les autres ? N’ont-ils pas peur de salir la religion avec la politique ? Sont-ils protégés contre l’erreur ? Qui garantit qu’ils ont la bénédiction de Dieu ?
N’est il pas plus sincère et honnête de parler en son propre nom là où dieu a décidé de ne pas se prononcer dans le coran ? Est il musulman de décréter un programme politique plus musulman qu’un autre? Comment peuvent-ils ne pas douter ? Comment osent-ils impliquer dieu dans leurs propres décisions là où dieu a décidé de ne pas s’exprimer ?

Cher concitoyen musulman mais sympathisant islamiste, regardes bien autour de toi, lis le coran et réfléchis. Ne t’inquiètes pas pour Dieu, il est au dessus de tout ça. Mais inquiète toi pour ton pays, ta famille, tes enfants et aussi pour l’avenir de ta religion dans ton pays.

Cher concitoyen musulman mais sympathisant islamiste, puis je te manipuler en t’invitant à lire le coran, à penser à ton pays et en t’invitant à réfléchir sur les dangers à mélanger la religion et la politique ?

Est-ce que je te demande quelque chose en échange ?

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.