ATTENTION
Hormis le cas d’un accès par VPN, si vous visualisez cette page via un proxy, il est très probable que le code des bookmarklets soit altéré, donc non fonctionnel.

 

En attendant des jours meilleurs, voici quelques bookmarklets pour aider un tant soit peu à vivre avec cette "chienne au front bas" (V. Hugo). Si du temps de Beaumarchais pouvait-on encore pester : "il n’y a que les petits hommes qui redoutent les petits écris"; en 2010, ces mêmes "petits hommes" sont devenus, manifestement, des voyous. Car, qui que l’on soit, quand on viole la loi, on est un voyou. Sans doute viendra le jour où ceux qui violent la loi tunisienne, en censurant nos blogs et nos sources d’information, seront à leur tour traduits devant une justice qui aura su reconquérir l’indépendance qui sied à sa dignité et à celle du justiciable Tunisien. D’ici là, voici quelques bookmarklets pour rendre la vie de l’internaute moins pénible face à la censure.

Les bookmarklets sont faciles à installer. Mais avant, juste une précision : dans ce qui suit, j’utilise également le mot “signet”. Sachez qu’il s’agit indistinctement de la même chose que de dire "favori" ou "marque-page". Selon les navigateurs utilisés, les trois termes renvoient à la même signification.

 

Pour commencer, avec "Internet Explorer", curseur sur le lien du bookmarklet, faites un "clic-droit" puis enregistrez-le en tant que favori. Idem pour les autres liens. Sur Firefox ou Safari, placez le pointeur de la souris sur chaque lien et glissez-le sur votre barre des signets. J’ai également mis en clair le code de chaque bookmarklet afin de pouvoir les installer sur les Smartphones. Pour le cas de l’iPhone, créez provisoirement un signet avec n’importe quel lien et enregistrez-le. Ensuite, copier le code du bookmarklet désiré, puis éditer le signet nouvellement créé en collant le code à la place de l’URL du signet. Ne pas oublier aussi de saisir le nom du bookmarklet à la place du nom du signet créé. Si vous avez des difficultés, songez au fait qu’un bookmarklet n’est rien de plus qu’un banal signet avec du code javascript à la place de l’URL. Donc, si vous savez éditer l’URL d’un signet, c’est que vous savez installer un bookmarklet, et ce, en collant le code Javascript à la place de l’URL.

 

En tout, il y a six bookmarklets. N’hésitez pas à créer un dossier sur la barre de signets pour les regrouper. Sur les 6 bookmarklets, quatre sont principalement destinés à contourner la censure et les deux restants, plutôt pour faciliter la vie des tweeples.

Ces bookmarklets sont compatibles avec Firefox et les navigateurs basés sur “WebKit”… Soit : Safari, Chrome et la plupart des navigateurs utilisés sur les smartphones. Quant à "Internet Explorer", je n’ai testé que la version 7 et, a priori, il n’y a aucune raison pour que ça ne marche pas avec IE 8. Sur Opera, hélas, ça coince. Si j’ai le temps, j’essaierais d’adapter une version pour ce navigateur, pour lequel, je l’avoue, j’ai une tendresse particulière (la réactivité des ses boutons “Back” et “Next” est toujours sans égal).

Note: Les proxies utilisés par les bookmarklets ne relayent malheureusement pas la vidéo. En outre, le quota de data quotidiennement alloué est limité. Néanmoins, si vous avez un meilleur proxy, vous pouvez le substituer à ceux proposés par les bookmarklets en éditant le code.

Proxifier cette page <– Glissez ce lien vers la barre des signets

Si, en accédant à une page, vous constatez que celle-ci est bloquée par la censure, il suffit alors de cliquer sur ce bookmarklet pour visiter la page en question via un proxy.

   

Raccourcir le lien de cette page et le proxifier <– Glissez ce lien vers la barre des signets

Ce bookmarklet est très utile pour diffuser des liens censurés sur twitter. Aussi, lorsque vous êtes sur une page dont vous désirez raccourcir le lien tout en le proxifiant avant de le twitter, ce bookmarklet permet de faire le nécessaire en un seul clic. Une nouvelle page s’ouvrira pour vous donner le lien à copier.

   

Raccourcir le lien avec "is.gd" <– Glissez ce lien vers la barre des signets

Juste pour raccourcir le lien de la page courante via "is.gd".

   

Raccourcir le lien avec "bit.ly" <– Glissez ce lien vers la barre des signets

Idem via "bit.ly".

   

Tous les liens de la page en HTTPS <– Glissez ce lien vers la barre des signets

Quand vous accédez à une page Facebook par le HTTPS, les liens sur la page demeurent, hélas, en http. Aussi, pour éviter qu’à chaque lien de la page il faille être obligé de copier le lien, puis de l’insérer dans la barre d’adresse puis de rajouter le “S” au “http”, vous pouvez recourir à ce bookmarklet qui transforme d’un coup tous les liens de la page en HTTPS. A noter que ce bookmarklet fonctionne avec toutes les pages et non pas uniquement avec Facebook. De même, si vous transformez les liens en HTTPS, alors que le serveur vers lequel pointent ces URL n’a pas activé le HTTPS, il va de soi qu’aucune page ne sera servie.

   

Proxifier tous les liens de la page <– Glissez ce lien vers la barre des signets

La même logique que le bookmarklet précédent, cependant, plutôt que de transformer le http en HTTPS, il proxifie les liens de la page. Evidemment, les liens déjà en HTTPS ne sont pas proxifiés.

 

Astrubal, le mardi 23 novembre 2010

http://astrubal.nawaat.org/

http://nawaat.org/

Mon compte sur Twitter @astrubaal

Celui de Nawaat.org @nawaat

 

PS : Merci à Sami (@ifikra) et à Centrist pour les efforts fournis afin de préserver l’intégrité du code javascript lors de la mise en ligne.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.