Le montant du budget de l’État pour 2010, a été fixé à 18335 millions de dinars, soit une augmentation de 5,4% par rapport à 2009.

Ce budget sera financé par des ressources propres dans la limite 14166 millions de dinars (77%) et par des ressources d’emprunt à hauteur de 4169 millions de dinars (23%).

Les ressources propres seront générées par des ressources fiscales de l’ordre de 11 602 millions de dinars (+10,3%), dont 40% de ressources fiscales directes et 60% de ressources indirectes et par des ressources non fiscales estimées à 2564 millions de dinars, soit une augmentation de 89 millions de dinars.

Conséquence, le taux de la pression fiscale sera de l’ordre de 20,2% contre 18,7% en 2009.

S’agissant des ressources d’emprunt, le budget prévoit une enveloppe de 4169 millions de dinars, et ce, compte tenu des emprunts extérieurs rétrocédés (100 millions de dinars). Ces ressources seront mobilisées sous forme d’emprunts intérieurs (2951 millions de dinars) et d’emprunts extérieurs (1218 millions de dinars).

Selon le budget, la Tunisie n’aura pas recours en 2010, et ce pour la deuxième année consécutive, au marché financier international privé.

Le budget servira à financer les dépenses de l’Etat avec ses deux titres, de développement (4500 millions de dinars) et de gestion (10 095 millions de dinars), dans la limite de 14 595 millions de dinars, soit une progression de 8,2%.

Les salaires accapareront à eux seuls, le montant de 6825 millions de dinars, soit une augmentation de 7,9%. Il est également prévu de recruter 16 200 agents.

Les dépenses de compensation sont estimées en 2010 à 1500 millions de dinars contre 1430 millions de dinars en 2009 (+ 4,9%). Les crédits affectés à la compensation serviront à subventionner les hydrocarbures (730 millions de dinars), les produits de base (220 millions de dinars), le transport et le reste (550 millions de dinars).

La dette publique est estimée à 3640 millions de dinars, contre 3805 millions de dinars en 2009, soit une régression de 165 millions de dinars (-4,3%).

Le service de la dette est fixé à 1700 millions de dinars.

Tustex

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.