Les derniers événements sanglants survenues la semaine dernière à Redayef au cours desquels des jeunes contestataires ont étés pris pour cible par des tirs à balles réelles de la part des forces de l’ordre ont déclenché un véritable sursaut de mobilisation et de protestation de la part des bloggeurs. Une action note rouge dénonçant l’assassinat, le qualificatif d’ « Elément perturbateur » utilisé et le tir à balles réelles contre les jeunes qui n’ont fait que protester pour demander des solutions à leur situation à été presque unanimement suivis. Au dela de cette action de solidarité les blogs on repris le relaie face à la défaillance des médias pour devenir la principale source d’information sur la situation.

La censure n’a pas tardé à les prendre dans son collimateur, ainsi pas moins de trois blogs sont inaccessibles depuis hier. AntikoR disit ce matin :

« J’ai compris le petit jeu des responsables, Censurer certains blogeurs pour faire taire d’autres.. çà peut être le but .. mais plus tu pratique la censure et plus tu renforce le malaise et le dégout et par conséquent tu crée des “bombes humaines” prêtent à exploser et à devenir des “éléments perturbateurs”. »

Le Dr Moncef Marzouki dont le site personnel vient d’être totalement détruit à deux reprise ces derniers jours comparait avec ironie cette guerre menée sur le net contre la libre expression avec celle, il y a quelques année contre les parabole à force de loi répressives et de taxation pour dissuader les gens de s’équiper de récepteurs pour les chaînes satellitaire.

Les derniers blogs censurés sont :

1. http://samsoum-us.blogspot.com/
2. http://romdhane.maktoobblog.com/
3. http://roufrouf.blogspot.com/

Pour TUNISIA Watch la censure continue, elle dépasse aujourd’hui le simple blocage d’accés pour ses visiteurs pour toucher tous les correspondances par mails à la réception et à l’envois. Sa page arabe « MY Tunisie » accessible jusqu’à la semaine dernière vient d’être censurée à son tours. Cela n’a pas empêché le bolg d’être de plus en plus consulté . Tunisia watch a enregistré pour le 11 jours passés du mois de Juin plus de 60 000 pages consultés par plus de 16 000 visiteurs, c’est la meilleur repense qu’on peut donner à la censure.



Source: Tunisia Watch

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.