Le dimanche 20 mars 2005, un groupe de blogueurs tunisiens, lancent officiellement l’Association Tunisienne pour la Promotion et la Défense du Cyberespace (ATPD-Cyberespace).

L’objectif de l’association est la défense et la promotion de la liberté d’expression individuelle pour tous les tunisiens, que se soit pour un journaliste, un militant politique, un militant associatif ou un simple particulier.

Source, http://tounis.blogspot.com

L’ATPD-Cyberespace est constituée autour de ses membres fondateurs qui forment le noyau dur autour duquel se structure l’association. Il s’agit de personnes engagées depuis des années dans le combat pour la liberté d’expression en Tunisie et possédant une bonne connaissance de l’espace virtuel tunisien.

L’association n’a pas pour but de centraliser les blogueurs, les sites personnels ou l’espace Internet tunisien mais plutôt d’œuvrer à la libération et à la défense de celui-ci. L’ATPD-Cyberespace est une association qui se veut neutre et représentative de la diversité et de la richesse de l’espace virtuel tunisien. Cependant, l’association n’est pas responsable des opinions de ses membres et n’a aucune autorité morale sur le contenu rédactionnel de leurs blogs ou sites personnels respectifs tant que ces derniers ne possèdent aucun caractère pornographique, pédophile, xénophobe ou terroriste prononcé.

L’association est ouverte à tout les blogueurs tunisiens sans aucune exception idéologique, partisane ou autre et l’adhésion à l’association est volontaire. Tous les membres de l’association sont édités dans la section « les membres » du blog de l’association et ils auront à insérer le logo de l’ATPD-Cyberespace dans leurs propres blogs. La charte définira les droits et les devoirs des membres de l’ATPD-Cyberespace.

Pour des raisons de sécurité et d’efficacité la gestion du blog et de l’association est effectuée par ceux de ses membres fondateurs qui se trouvent à l’étranger. Une telle association n’a aucune chance à l’heure actuelle de pouvoir exister en Tunisie et sa création fait d’elle une association non reconnue de facto. Ainsi, l’association sera forcément de droit européen (français et/ou hollandais ou autre selon la décision de ses membres fondateurs) en attendant sa légalisation et son transfert juridique en Tunisie.

Les membres, composant le noyau dur de l’ATPD-Cyberespace, sont entrain de définir le statut légal et de préparer la charte ainsi que le cadre organisationnel, le mode de fonctionnement et les règles de communication de l’association. Toutefois, toutes les communications de l’association passent par le présent blog (le blog de l’ATPD-Cyberespace), dont la construction n’est pas encore totalement achevée et qui reste toujours en évolution.



Qui sommes nous ?

Association Tunisienne pour la Promotion et la Défense du Cyberespace (ATPD-Cyberespace).

L’ATPD-Cyberespace est une association, trilingue (Arabe, Français, Anglais), pour la promotion et la défense des blogueurs, de la sphèreblog et du cyberespace tunisiens. Elle a été créée pour soutenir notre droit, en tant que Tunisiens, de penser, d’écrire et de partager librement nos idées, nos pensées, nos informations et nos réflexions via les différentes technologies de l’information et de la communication.

L’ATPD-Cyberespace est une association a-idéologique et neutre dans le seul but est la promotion de la liberté d’expression. Elle n’est pas responsable du contenu rédactionnel des blogs de ses membres et fait de l’adhésion à l’association un acte volontaire.

Les axes de travail

Le travail de l’association se décline autour de trois axes :

  • Le premier axe est celui de la liberté d’expression et de la technologie. Un groupe de travail aura pour charge de mener une activité de veille technologique autour des thématiques telles que l’anonymat, les filtres, les noms de domaine, le respect de la vie privée, les publinets, etc.… Ce groupe aura aussi pour charge de relater les différentes alertes sur les violations des droits de blogueurs tunisiens, les différentes atteintes à la liberté d’expression à l’échelle local, régional et international. Enfin, d’insérer l’association, ATPD-Cyberespace, dans un réseau international de solidarité et de libération du cyberespace. Etc.….
  • Le deuxième axe est un axe juridique. Un second groupe de travail, formé de juristes et des adeptes de la technologie de l’information, va mener, en liaison avec le premier groupe, un travail juridique visant à contrer les mesures de contrôle les plus liberticides que le législateur tunisien adopte au nom de l’harmonisation des législations internationales. De comparer la législation tunisienne avec ses dispositions liées au Code de la presse avec d’autres législations. De défendre juridiquement les usagers du cyberespace tunisien. D’oeuvrer juridiquement pour plus de liberté d’expression. Etc.….
  • Le troisième axe de travail est économique. Ce groupe de travail est chargé d’étudier les freins réels à l’accroissement des connaissances, au développement et à la croissance économique de la censure. De dénoncer la situation de monopole dans le secteur des fournisseurs d’accès à Internet en pointant les disparités réelles entre les différentes souches de la société de l’information. D’appeler à l’ouverture du marché de l’Internet à la concurrence afin de réduire les prix et d’améliorer la qualité du service fourni aux citoyens tunisiens. Enfin, de démontrer économiquement les effets néfastes de la concentration des pouvoirs et des confusions entre le pouvoir politique et les fournisseurs d’accès à Internet. Etc.…..
  • Evénements et actions

    L’ATPD-Cyberespace organise pour la promotion et la défense du cyberespace tunisien deux événements annuels majeurs qui sont le « printemps du Cyberespace » le 20 mars et le « jour de la société de l’information libre » le 16 novembre. D’un autre côté, l’ATPD-Cyberespace récupère l’Action Ruban Bleu pour la liberté d’expression sur Internet, cédée aimablement par l’équipe de Nawaat.org, pour mener son combat contre la censure et d’œuvrer à ce que les principes fondamentaux de liberté d’expression et de liberté d’information soient appliqués aux nouvelles technologies de l’information au même titre qu’aux medias traditionnels.

    Organisation et fonctionnement

    Pour des raisons de sécurité et d’efficacité la gestion du blog de l’association et de l’association est le fait de ses membres fondateurs se trouvant à l’étranger. La charte établira le règlement, les droits et les devoirs de ses membres. Ces derniers définiront le cadre organisationnel, le mode de fonctionnement et les règles de communication de l’association.

    Inscrivez-vous

    à notre newsletter

    pour ne rien rater de nawaat.org

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.