En ces temps d’incertitudes où les bruits des bottes et les roulements de tambours de la soldatesque US nous préparent à la grande busherie, et au génocide d’un des peuples musulmans le plus ancien et le plus évolué sûrement, dans pratiquement tous les domaines ; un peuple magnifique sacrifié par la seule parano et la mégalomanie du gangster Tikriti depuis le coup d’état baathiste ? Non ! il est de même depuis le début de la colonisation anglaise et la collaboration active de leurs serviteurs du golfe et leurs royaumes factices de la honte.

L’irak, une nation qui était à la pointe du savoir de la connaissance et du progrès, est retourné au moyen –âge, sur le plan matérialiste et technologique, mais d’un mal peut sortir un bien, et les irakiens sont aujourd’hui en train de démontrer qu’ils ne seront jamais un peuple vaincu et soumis, et que libres, ils ont les moyens matériels et surtout humais de déplacer les montagnes .

Falluga restera à tout jamais dans les cœurs des arabes et des musulmans, comme pratiquement toutes nos chères villes irakiennes où les martyrs se ramassent à la pelle, le symbole de l’Irak authentique, celui de la dignité et du courage, pas celui des chalabistes, des Moubarak, ben Ali, Ibn Séoud, Barzani et tous ces traîtres à la solde du cow-boy éthylique, cet Irak est dans nos cœurs et dans notre âme commune comme la sommation, comme la terre promise parce qu’elle est nôtre, comme la Palestine, comme l’Algérie, comme la Tunisie comme l’Arabie heureuse, comme le Yémen, parce que nous ne serons jamais et jusqu’à notre dernier souffle et celui de la centième génération à venir dans la défaite des traîtres, dans la lâcheté soumise de ces tordus de pragmatiques veules et soumis, qui veulent que nous voyons le monde à travers le prisme réducteur et catin de leurs petit monde d’enfants de Pétain, collabos dans l’âme, dans le calcul biliaire, non ! Non !et mille fois non ! notre part d’émotion est partout la même et nous mourrons pour elle, dégagez avec votre réalisme de pleutres ! bénis soient les martyrs d’Irak, de Palestine, de Tunisie et de tout l’arbitraire qui saignent nos âmes innocentes, l’Irak ce n’est plus l’Irak, c’est tout notre monde intime tout notre amour et notre sang est entrain de renaître de ses cendres et nous poussera tous, j’espère par la grâce de dieu, vers les chemins de notre libération . il faut espérer et précipiter par tous les moyens la défaite des colonisateurs et des criminels envahisseurs, et l’affirmation de ce peuple valeureux dans des choix réformistes et progressistes, les irakiens ont les moyens humains et intellectuels pour sortir tout le monde arabo-musulman du fond des ténèbres, c’est cela enfin de compte que sera notre plus grande victoire contre la barbarie hémogénique américano sioniste ; encore une fois les peuples arabes et musulmans en général noyés d’impuissance, nous assistons exclus de l’histoire à notre propre destruction, à notre horrible immolation, par les forces du néo colonialisme qui agressent nos sentiments et spolient nos biens comme bon leur semble.

Nous n’avons aucune excuse à nos suffisances et à nos avatars,aucune !, et bien avant de désigner nos oppresseurs étrangers, nous devons absolument nous défaire de nos ennemis intimes, ceux de l’intérieur autrement plus puissants, autrement plus criminels ; ravaler notre amour propre, essuyer nos larmes de l’arbitraire et être réalistes face à nos rêves, face au mensonge qui nous ronge et nous pourrit, face à nos démissions et à notre déshonneur ;oui ! quitte à être à contre courant et passer pour des fous, des traîtres, des utopistes, au yeux des machines propagandistes de nos minables tyrans locaux, et reconnaître une fois pour toute pour clore la discussion à ce sujet grabataire : être sous occupation américaine, française, britannique ou autres, est moins grave pour les musulmans et les arabes en général, qu’être sous la botte de nos dictateurs de l’absurde .Car être sous occupation étrangère mobilise nos énergies et nous force au progrès, à la tolérance, à la résistance et à la solidarité ;par contre subir la détermination de nos systèmes prédateurs et de leurs sicaires clonés, nous réduits totalement en esclavage sans aucun recours ; la meilleure preuve de la décadence de nos moeurs et de notre condition misérable est donnée chaque jour, chaque heure par nos organisations internationales de la forfaiture, nos assemblées de singes savants ou l’illégitimité est la panacée dans cette gigantesques foire aux bestiaux, que sont la ligue arabe ou la conférence islamique,des assemblées de matons rétrogrades, de voleurs et de traîtres, la chose la mieux partagée entre ces assassins, qui occupent les bancs de ces lofts d’eunuques des empires hégémoniques, et toutes ces organisations bidons qui ne représentent rien, même pas les intérêts de ces hommes de paille qui discutent pour ne rien dire, et donner l’illusion de contrôler cette incroyable partie de poker menteur où ils tiennent le crachoir, où ils ne sont que des larbins d’un ordre qui les dépasse, un désordre organisé qui use grâce à eux, nos vies et détruit inexorablement l’avenir de nos enfants .

Et dans ce parangon de l’imposture, ce marigot de l’indécence où des crocodiles, la larme à l’oeil stupide et toujours de plus en plus affamés, se disputent allégrement la charogne de l’espace arabo-muslman ; Ben Ali la honte de la jungle est un champion toute catégorie de l’ignominie, de la lâcheté, de la traîtrise, du crime, de la soumission disciplinée, totale et absolue à la stratégie de l’hégémonie et de la mondialisation des stratèges sionistes,néo cons, néo-nazis de wall-street et des lobbys colonialistes, non pas que cette imbécile soit un militant convaincu de cette politique, ou qu’il soit partie prenante de cette philosophie idéologique de l’hégémonisme américaine ; Ben Ali, comme les autres crétins morts et enterrés ou encore vivants qui charcutent notre nation arabe et musulmane qui existe et qui survit malgré tout, n’en déplaise aux liges de l’antre du diable, ne comprend rien à rien, c’est un primaire, il est toujours du côté du plus fort, surtout quand ce dernier lui garantit le toit et le couv ert et quelques miettes du festin, un bon chien de garde en somme tout enragé envers et contre le peuple tunisien désarmé et dévasté ;et toujours la queue entre les jambes pour mendier la caresse de ses maîtres, leur affirmer sa fidélité intéressé et la pérennité de son pouvoir illégitime, les autres sont la réplique exacte de cette chose cloné dans les forges de Satan.

Mais ce qui est à craindre dans cet enfer païen, c’est que ce fou furieux se prenant pour un immortel,un Cicéron, un pharaon de droit divin, et voyant la fin arriver à toute vitesse dans ses bottes de 7 lieux, en rajoute un plus dans l’exotique de la démence, rien que pour le fun,rien que pour s’inscrire à n’importe quel prix, n’importe comment, dans l’histoire universelle de l’humanité.

Il est légitime et surtout responsable de craindre que cet abruti ne mette, dans un délire jouissif de l’ordure et du morbide, le pays à feu et à sang et que l’on se réveille un beau matin béni, le jour de sa mort, sous la botte d’un pourri de son clan, un dégénéré de son espèce, qui pour faire ses preuves et mater le subconscient collectif nous jouera à son tour massacre à la tronçonneuse grandeur nature, un scénario catastrophe de la guerre des gangs où le Tunisien de la rue servira de cible mobile à toute démonstration de puissance des tueurs du système.

Un Palestinien, un Tchétchène, un Cachemiris ou un Irakien, sont plus libres qu’un Tunisien par exemple, car malgré les morts quotidiens la famine et la misère, ces gens là sont restés eux-mêmes et savent que si un peuple choisit la vie, même le destin n’y pourra absolument rien, ils savent par la grâce de dieu et le courage des hommes, qu’il vaut mieux mourir digne et honorable que dans le déshonneur des procédures bureaucratiques, par le viol la torture et la haine de ces criminels de droit communs déguisés en flics, en députés ou en général président à vie pervers et cocu.

Ben Ali l’ignare au dernières nouvelles s’est proposé aux américains contre monnaie sonnantes et trébuchantes bien sûr pour accueillir Saddam et toute sa clique d’assassins arrêtés en Irak à Tunis – guentannamo, tous ces clowns traîtres à l’Irak aux arabes et aux musulmans arrêtés dans leurs propre pays, dans des trous de rats par la trahison mercantile de leurs proches, fichés sur un vulgaire jeu de cartes pour rombiéres monoposées, la honte ajoutée au déshonneur, quitte par la suite, pour notre Zinétron nazional, pour se payer une virginité de jeune fille innocente au yeux de ses maîtres américano sionistes, de livrer Saddam et toute sa tribu à la vindicte populaire, au tribunal pénal international ou à n’importe qui, au plus offrant cela va de soi ; dans le passé il a bien laissé assassiner Abou Jihad le père de l’Intifada par ses amis du Mossad ; et l’aviation sioniste bombarder les bases de l’o.l.p à Tunis, pour lui les affaires sont les affaires, cela ne lui pose aucun problème de conscience, tant qu’il s’agit de durer et de sauver sa misérable peau il vendrait père et mère, sacrifier les tunisiens, l’idéal arabe ou musulman de ce peuple martyr p our servir aveuglement ses protecteurs et ses maîtres, sont en fait les seuls cultures qui dominent sa pensée de petit voyou de seconde zone, sa cervelle de colibri comme son coeur sont des muscles vulgaires sans aucune dimension ni spirituelle ni humaine, de la simple mécanique robotique ; mais BUSCH grand maître en voyoucratie et connaissant par la pratique, les automatismes de toutes ces pauvres marionnettes qui prétendent nous représenter, a bien rigolé dans son fief du Texas, il a conseillé à Ben Ali le lâche usurier, lors de leur dernière petite sauterie, qu’il ferait mieux de se préparer à digérer son projet du grand moyen orient, car son tour ne va pas tarder à arriver, et que lui au moins ben Ali l’aberration, il n’est pas capable de mourir debout le fusil à la main et le cigare au bec en entraînant le plus de monde possible avec lui, surtout de pauvres tunisiens épuisés et démunis, ce qui évitera au cow-boy éthylique une invasion hollywoodienne de la minuscule Tunisie.

Il est grand temps pour les Tunisiens de se défaire de leurs chaînes et de se purifier de la saloperie qui les dénigre.

Le comble de cette saloperie justement c’est quand des gens libres et cultivés à travers le monde nous confondent nous les Tunisiens, nous les arabes et les musulmans, avec ces tubes digestifs sans foi ni loi qui se prétendent être les meilleurs d’entres nous ; les tuer ou les pendre est une punition trop douce pour ces moins que rien.

Pour nous absoudre d’eux et les désigner comme traîtres et renégats une bonne fois pour toute à nos us et coutumes, nos traditions, notre éducation, notre histoire, notre culture et notre religion, pour toujours et à jamais au yeux du monde, il nous faut absolument, en Tunisie, dans tout l’espace de vie arabo-musulman, et en public, au vu et au su de tous nos frères humains, leur organiser une sorte de tribunal de NUREMBERG grandeur nature, où il auront le droit à la parole, à la défense et à la contradiction, à toutes ces procédures régulières, démocratiques et civilisées que ces criminels nous ont toujours refusés.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.